Sonnets

Ô rage, ô désespoir, j’ai brisé la lunette en joli bois vernis qui coiffait mon vécé. J’aurais dû la choisir en plastique. Suis-je bête ! Mais louons le Seigneur : je ne suis pas blessé. Je file sans attendre à la quincaillerie qui offre ses trésors Place de l'évêché. La violette est chic, discrètement fleurie et, comble de vertu, c'est la meilleur marché. Le dur est à venir. Dévisser l’ustensile puis en visser un neuf, s’avèrent moins faciles que de pondre un sonnet...
Entends au ciel d’acier le grommulus qui tonne, vois dans le tourbillon s’envoler ton riflard et maudis ce printemps qui ressemble à l’automne, cependant que, navrés, chutent les millibars. Nous avons eu dimanche une brève éclaircie. L’espace d’un soupir un panneau de ciel bleu. Il était espéré bien plus que le messie. Je sors mon vieux kodak. Pas de chance il repleut. S’il n’y avait que ça. Mais le mercuromètre, honteux d’être aussi bas, ne sait plus où se mettre....
Reviens un peu sur terre, ô toi qui poétise, et vois ce que les pluies ont fait de ton gazon. Abreuvée par l’hiver, ta pelouse insoumise a crû sans encourir la moindre fauchaison. Depuis de trop longs mois, oubliée au garage, ta tondeuse se rouille et souffre de langueur. Offre-lui sans délai ce joyeux pâturage. Sors de sa léthargie son vaillant propulseur ! D'un geste résolu, tire sur la ficelle ! Dans le coeur du moteur jaillira l'étincelle. La soupape émettra son tout premier...
C’est la fin du Carême au cloître Saint-Marcel. Dans les genévriers la grive s’égosille. Frère Émilien chemine au long de la charmille et fredonne en latin, le nez dans son missel : « Aestáte véspere, tramítibus íbo… » (Le moine jardinier n’y comprend pas grand-chose et pense que bientôt il faudra qu’il arrose) « … dúlci, quem mádidum stríngens somniábo. » Il s’interrompt soudain. Sur une enluminure, Ève n’est habillée que de sa chevelure. Le saint homme,...
Laissant à l'azur hypnoïde vingt cirrus à la queue-leu-leu, Phœbus a plongé dans le vide... et nous n'y vîmes que du feu. Sur le flot d'acier, nulle ride, juste un soupçon de camaïeu. Désinvolte, une néréide prend son pied au coeur du Grand Bleu. Le sable est devenu grisâtre. Un coquillage un peu folâtre ouvre sa valve à l'air du soir. L'inconscient en plein délire, un poéte a saisi sa lyre et s'est coiffé d'un entonnoir.
Si la Muse m’offrait une Sonate en Si, comme un colifichet tel qu’on en voit qu'en songe et que ce vermillon ne fût pas un mensonge tel ce flanc mal armé sous un ciel obscurci, s’il pleuvait des peut-être autant que des voici dans l’aube sans ruisseau qu’un rossignol prolonge et qu’à l’instant précis où la divine plonge feulât un felin noir et un trombone aussi, si enfin, nonobstant que l’on ne pût s’entendre — assourdis par les cris de la carte du tendre — et...
A treize pieds au-dessus de l’asphalte, un grand voilier lévite doucement ; dans ses huniers luit une Croix de Malte et des bouvreuils nichent dans le gréement. Dans les prairies qui bordent l’autoroute, les bovidés écarquillent surpris leurs beaux yeux noirs et sont pris par le doute : sont-ils déjà passionnément épris ? Ringardisant leurs amours ferroviaires, le beau navire aux prétentions aviaires sans un bémol cingle vers le couchant. Ne moquons pas la vache admirative qui...
Diophante, sais-tu que d'humbles rimailleurs aimeraient mugueter la sublime ingénue que fit naître un beau jour ta plume soutenue pour le plus grand plaisir des cerveaux orpailleurs ? Je veux la dénicher, cette belle inconnue ! Pourquoi la réserver aux barbants pinailleurs ? Je l’imagine bien, rougissante et menue, au coin de l’hypothèse, ici, peut-être ailleurs. J’y vais à petits pas, suivant mon bio-rythme et, du moins m’a-t-on dit, le meilleur algorithme. Va-t-elle se laisser...
« Wandrille, s’il vous plait, passez-moi la chignole. – Prenez garde Aloys d’abimer la cloison. – Rassurez-vous très cher, je fus à bonne école et l'on me dit un as de la défloraison. – Je compte sur vos soins pour toucher le pactole et ressens dans l'attente un brin de bandaison. – Evitons, voulez-vous, d'éveiller la bignole, Ca m’indisposerait de finir en prison. – Et moi donc ! J’ai horreur des logements grégaires. Surtout près de ces gens, limités et vulgaires,...
A la pointe de l'aube, une locomotive fauve et tintamarresque éveille tous les coqs. Elle enchante en passant la vache admirative et même le poulain qui folâtre au paddock. Une touche d'azur, propice à l'hirondelle, vient adoucir un poil le brunâtre omnibus. Depuis la nuit des temps allergique à Phœbus, vers son coin de grenier s'enfuit la pipistrelle. Cependant, olympien sur son coin de ballast, un garenne égaré savoure son breakfast et, lorsqu’il a fini de brouter l’épervière,...

Afficher plus