Kaligramme

 

Non content d’être un palindrome, le kayak de mer est un calligramme à lui tout seul.

 

Ses deux k s’érigent impudemment, comme le font ses pointes lorsqu'il est à flot.

 

Son y, laissant trainer sa jambe pour simuler une pagaie, se creuse pour accueillir, avec tout le respect qui lui est dû, l’arrière-train de son pagayeur.

 

Un examen minutieux permet d’affirmer qu'il va de gauche à droite, c’est-à-dire dans le sens du progrès. Du moins selon les critères de l’écriture occidentale.

 

 

N'est-ce pas inuit ?