L'escargorille

 

Musclé comme une autochenille, 

velu comme vingt-six bisons, 

entre les massifs de jonquilles, 

il plastronne sur le gazon. 

 

Quand il roule de la coquille, 

il effraie les colimaçons 

qui diligemment décanillent 

bien au delà de l’horizon. 

 

Evoluant dans la charmille 

en se martelant le caisson, 

il va de ramille en ramille 

et pisse au nez du hérisson.

 

Lorsqu’il danse la séguedille, 

les antennes en bandaison, 

les limaces dont l’œil pétille 

tombent toutes en pâmoison. 

 

Pour honorer cette escadrille 

gourmande autant que cent guenons, 

cet enjôleur de pacotille 

doit se bourrer de maxiton.

 

Finira-t-il comme l’anguille, 

accommodé aux p'tits oignons, 

pour émoustiller les papilles 

d’un gastronome bourguignon ?