Mon autruchatte

 

Un tantinet barjot, mon vieux copain Gaston

s’amuse à bricoler des ovules d’autruche

avec, tenez-vous bien, du sperme de matou.

C’est à se demander ce qu’il a dans la tronche.

 

Il m’offrit un beau jour un bizarre autruchon

qui, tel son concepteur, ne tenait pas en place.

Sous mes soins attentifs, le poussin turbulent

devint en quelques mois une belle autruchatte.

 

Elle a de sa maman la taille mannequin,

la houppette au coccyx et de belles gambettes.

Elle a de son papa la vibrisse en éveil

le pelage soyeux et beaucoup d’élégance.

 

Elle a tapé dans l’oeil d’un canichahuant.

Ma folle autruchatte a du chien.